Laurent Cocheton se lance dans la campagne à Saint-Arnoult-en-Yvelines

image_pdfimage_print

Lors des prochaines élections municipales, Laurent Cocheton mènera une liste, à Saint-Arnoult-en-Yvelines, Parce que nous aimons Saint-Arnoult avec le soutien de l’UPR.

« L’UPR est un parti peu médiatisé qui présente pour la première fois des candidats aux élections municipales. J’espère, en me présentant sous les couleurs de ce mouvement, auquel j’ai adhéré il y a trois ans, le faire connaître aux Arnolphiens et éveiller leur curiosité », explique Laurent Cocheton.

En octobre dernier, François Asselineau, président fondateur de l‘Union populaire républicaine (UPR) l’avait annoncé, dans son discours de rentrée politique. Son parti allait présenter ses propres candidats au scrutin des 15 et 22 mars prochain.

« Pour la première fois, l’UPR sera présente à des élections municipales, signe de sa volonté de s’enraciner dans le paysage politique français au plus près de la population, et de sa capacité à le faire », indiquait l’ancien candidat à l’élection présidentielle.

Saint-Arnoult-en-Yvelines fait partie de ces villes. Laurent Cocheton y mènera sa liste, Parce que nous aimons Saint-Arnoult avec le soutien de l’UPR.

« L’UPR est un parti peu médiatisé qui présente pour la première fois des candidats aux élections municipales. J’espère, en me présentant sous les couleurs de ce mouvement, auquel j’ai adhéré il y a trois ans, le faire connaître aux Arnolphiens et éveiller leur curiosité », explique Laurent Cocheton.

Un audit des comptes de la commune

Installé à Saint-Arnoult-en-Yvelines depuis 15 ans, il est l’ancien propriétaire d’une agence immobilière. « Je m’intéresse depuis toujours à la politique et à ma commune. Comme j’ai cessé une grande partie de mon activité professionnelle, je dispose de plus de temps libre », confie-t-il.

Laurent Cocheton a pour ambition de redynamiser le centre-ville, «qu’il soit propre et beau. Mais je ne veux pas faire de promesses en l’air. Alors notre premier travail sera de faire faire un audit des comptes de la commune et nous le rendrons public », annonce-t-il.

Comme tous les candidats soutenus par l’UPR, Laurent Cocheton adhère aux trente propositions du groupe Anticor qui milite pour plus d’éthique dans la vie politique. 

« Etre maire, ce n’est pas un métier. C’est un service. »

Il souhaite également mettre en place le référendum d’initiative populaire à l’échelle communale. « Les Arnolphiens pourront saisir la municipalité sur une question dès qu’ils auront atteint un certain nombre de signatures. Et la municipalité pourra elle aussi demander l’avis des citoyens. Nous aurons d’ailleurs un référent chargé de ce vote », précise Laurent Cocheton.

Le candidat dévoilera sa profession de foi fin janvier début février. En attendant, il invite les Arnolphiens à le rencontrer chaque vendredi de 18h à 20h, dans la salle de restaurant du bar-tabac La Rémarde (55, rue De-Gaulle), à Saint-Arnoult-en-Yvelines.

Et pourquoi pas à rejoindre sa liste : « Elle n’est pas bouclée. L’UPR est un parti de rassemblement, ni de droite, ni de gauche. Il suffit juste d’avoir un casier judiciaire vierge et de ne pas avoir de carte d’un autre parti ».

Source :

https://actu.fr/ile-de-france/saint-arnoult-en-yvelines_78537/yvelines-laurent-cocheton-lupr-se-lance-dans-campagne-saint-arnoult-yvelines_30575317.html

Laisser un commentaire