La crise à Gaza et le rôle de l’ONU

UE : Mogherini appelle à « la plus grande retenue » après de violents affrontements à Gaza

La chef de la diplomatie européenne à « la plus grande retenue » afin d’éviter d’autres morts dans la bande de Gaza. Sur la question du statut de Jérusalem, Federica Mogherini a par ailleurs rappelé « la position claire et unie » de l’Union, selon laquelle le transfert des ambassades de Tel Aviv à Jérusalem ne pourra pas advenir avant que le statut de la Ville sainte ne soit réglé dans le cadre d’un règlement final du conflit israélo-palestinien. Cependant, faisant fi de l’unité de l’UE, la République tchèque, la Hongrie et la Roumanie ont récemment bloqué l’adoption d’une déclaration européenne critiquant le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem.

Source : i24News (14 mai)

 

Tel-Aviv a du souci à se faire, l’UE, toujours intransigeante sur les valeurs et principes, tape du poing sur la table (mais après avoir pris le soin de mettre une épaisse moufle). Comment l’UE pourrait elle avoir la moindre crédibilité diplomatique alors que ses membres ont des positions et intérêts divergents ?

 

En pleine réunion d’urgence à l’ONU, l’ambassadrice des États-Unis s’en va quand le représentant palestinien prend la parole

Nikki Haley a sans doute symbolisé l’impasse des discussions sur la crise de Gaza. Présente lors d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations unies, l’ambassadrice américaine à l’ONU a quitté la salle au moment où son homologue palestinien prenait la parole.

Source : Huffington Post (16 mai)

 

 

Laisser un commentaire